Le Shiatsu

Qu'est-ce que le Shiatsu ?

La thérapie manuelle Japonaise appelée « Shiatsu » (shi = doigt, atsu = pression) prend racine dans le massage chinois, l’une des 5 branches de la médecine chinoise, au même titre que l’acupuncture. Elle emprunte à la Médecine Traditionnelle Chinoise son principe d’action, la libre circulation de l’énergie dans le corps. Elle parcourt des chemins précis et codifiés, les méridiens. Par son toucher et un style distinct, elle confère au Shiatsu un caractère unique de « thérapie manuelle énergétique rythmée sur l’ensemble du corps » qui se distingue du massage chinois Tui Na. Le Shiatsu est officiellement reconnu au Japon depuis 1955 comme une thérapie à part entière.

Outil de prévention des maladies et d’entretien de la santé, le Shiatsu correspond à une approche engagée en Responsabilité Sociale de l’Entreprise, par le soin consacré au bien-être des salariés, dans le cadre de la prévention santé sécurité au travail. (Code du travail, article L4622-2).

Quels en sont ses principes et bienfaits ?

Selon la médecine chinoise, un corps en bonne santé est un corps fluide où l’énergie circule librement pour protéger l'individu. Tout déséquilibre de l’énergie (circulation perturbée voire bloquée) précède l’apparition des symptômes. Pour mieux comprendre, prenez l'image d'une rivière avec un barrage de castor au milieu. L'eau y circule moins bien, apportant moins d'oxygène à une vie aquatique qui se dégrade.

L’objectif du praticien de shiatsu est d’agir sur les corps physique, émotionnel, psychique par pressions rythmées sur tous les méridiens pour obtenir une harmonisation générale en restaurant la libre circulation de l’énergie. Ces pressions, effectuées avec le pouce ou la paume de main, peuvent être profondes, légères, toniques, apaisantes selon le besoin du patient. Elles agissent sur l'ensemble du corps afin, de libérer les toxines accumulées, les blocages et tensions physiques et émotionnelles qui engendrent les pathologies. Elles renforcent la capacité naturelle de défense du corps.

Le praticien de shiatsu, par une gestuelle précise et rythmée, essaie de retrouver cet équilibre originel. Le Shiatsu est une médecine participative où le patient doit jouer son rôle et chercher à diminuer les sources de déséquilibre (mode de vie, nutrition). Le shiatsu permet alors de :

  • Libérer de simples contractures musculaires et douleurs diverses (Troubles Musculo-Squelettiques, ...),
  • Soutenir et accompagner la suite de traumatismes psychiques,
  • Apaiser les émotions et calmer le mental,
  • Rétablir les déséquilibres liés au stress et au surmenage (migraines, insomnies, ...),
  • Stimuler les défenses de l’organisme,
  • Accompagner la femme tout au long de sa grossesse et après la naissance,
  • Accompagner avant et après une chimiothérapie.

 

Comment se déroule une séance ?

Chaque séance est précédée d’un dialogue avec le patient qui permet d’établir un diagnostic. Le Shiatsu s’appuie sur l'aspect sensitif du toucher : le praticien ressent l’endroit où le méridien est bloqué, et travaille cette zones pour libérer l’énergie entravée. En complément, des techniques légères d’étirements peuvent être utilisées afin de restaurer une circulation harmonieuse de l’énergie.  Notre shiatsu se réalise allongé sur un futon. Il peut aussi se pratiquer assis sur une chaise en cas d’impossibilité de s’allonger (obésité, rhumatismes douloureux). Nous ne recommandons pas de recevoir un shiatsu assis à son bureau car cela ne permet pas de réellement se déconnecter de son environnement de travail. Comme après une séance d’acupuncture ou d’ostéopathie, le corps a besoin de temps pour intégrer le message reçu. Certains patients, une fois remis sur pieds, applique l’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » et reçoivent une séance de shiatsu par mois.

Tenue et Lieu

La personne recevant le shiatsu reste habillée. Il lui est demandé d'enlever ses chaussures, et objets métalliques (montre, ceinture, ...) et de s'allonger sur un futon apporté par le praticien. Il est recommandé qu'une patiente féminine porte un pantalon.

Mettre à disposition une salle propre avec un minimum de 6m2 (2,2m largeur * 2,5m longueur) afin de pouvoir installer le futon et permettre au praticien de circuler autour. Il est recommandé que le lieu soit calme et propice à un minimum d'intimité. Lors de séance individuelle en parallèle dans un même espace (par exemple Journée Découverte), afin de préserver une certaine intimité entre les personnes, l'ajout de paroi mobile entre les futons est recommandé.

Pourquoi certaines séances peuvent être douloureuses ?

Il est possible que lors d’un Shiatsu certaines douleurs se révèlent lorsque le pouce/main rencontre un « noeud ». On entend régulièrement « je ne savais pas que j’avais mal à cet endroit ». Etrangement, c’est une douleur qui fait du bien car, dans le même temps, le patient ressent une certaine délivrance. Au fil des séances, le corps se dénoue, et les douleurs disparaissent peu à peu. N'oublions pas que cette douleur est indispensable en tant que signal d’alarme.  Cela nécessite quelquefois un peu de temps pour « dénouer la pelote » : Il faut être patient !

Complément d'informations

  • Qu’est-ce qu’un Méridien ? On désigne sous ce terme les « chemins » qui permettent à l’énergie de circuler d’une région ou d’un organe à l’autre. Tout le corps est ainsi couvert par ce réseau de méridiens. 12 méridiens situés de chaque côté du corps «représentent» toutes les fonctions organiques (coeur, foie, intestins, poumon, rate/pancréas, rein, vésicule biliaire, vessie, système nerveux...).
  • Articles sur le shiatsu : https://www.sensetsante.fr/shiatsu-voie-coeur/
  • Vidéos :